Voyage de 3 semaines au Japon

voyage japon 3 semaines

Faire un voyage au Japon, c’est entrer dans un autre monde. S’il y a bien un pays qui fait vivre un véritable choc des cultures, c’est le pays du soleil levant. Durant notre voyage de trois semaines au Japon, nous avons vécu une expérience unique au monde. Aucun pays ne lui ressemble et c’est ce qui le rend si attachant.

Nous avons ainsi pu voir la trépidante Tokyo, les jolis temples de Nikko, les onsen bouillonnants de Hakone, les innombrables temples de Kyoto, le magnifique château de Himeji, l’étonnante Nara, la secrète Kanazawa et les calmars bioluminescents de Toyama avant de terminer notre boucle avec le Bouddha géant de Kamakura.

Une étape clé de notre tour du monde qui restera sans nul doute parmi les plus mémorables. Venez, on vous emmène…

Résumé de notre voyage de trois semaines au Japon

  • Dates : du 01/04/2019 au 19/04/2019.
  • Durée totale : 19 jours, 20 nuits.
  • Ville d’arrivée et de départ : Tokyo.
  • Budget : environ 3500€ hors vols pour deux (lisez l’article complet sur notre budget tour du monde pour en savoir plus).

La meilleure période pour visiter le Japon, c’est le printemps pour profiter de la floraison des cerisiers. Privilégiez la fin du mois de mars et la première moitié du mois d’avril. Nous avons eu la chance de voir des sakuras pendant toute la durée de notre voyage.

JOURLIEUX TRAVERSÉS/VISITÉS
Jour 1Tokyo
Jour 2Tokyo
Jour 3Nikko
Jour 4Tokyo
Jour 5Tokyo
Jour 6Hakone
Jour 7Hakone
Jour 8Kyoto
Jour 9Kyoto
Jour 10Kyoto
Jour 11Nara
Jour 12Himeji
Jour 13Kyoto
Jour 14Kanazawa
Jour 15Kanazawa
Jour 16Kanazawa
Jour 17Namerikawa (baie de Toyama)
Jour 18Kamakura
Jour 19Tokyo

Tokyo, la mégalopole

Tokyo Japon
La capitale nippone est une ville de tous les extrêmes où les humains vivent en harmonie avec Godzilla. 😉

Une chose que vous devez savoir, c’est que nous sommes tous les deux un peu maniaques de l’ordre. Nous venions de passer 1 mois complet au Philippines et Manille est certainement la ville la plus bordélique que nous ayons traversée durant notre tour du monde ! Du coup, pendant notre visite de Tokyo, une ville gouvernée et habitée par des gens ultra-respectueux, maniaques de la propreté et calmes en toutes circonstances, nous nous sommes soudainement sentis relaxés, sereins… Chose inédite pour nous qui nous sentons vite asphyxiés dans les grandes villes.

C’est une des raisons pour lesquelles nous avons adoré la visiter.

Tout cela mis à part, c’est une ville très accueillante (surtout pour les piétons) qui regorge de quartiers ayant chacun une âme particulière. Le centre-ville abrite la gare centrale, des jolis parcs et le Palais Impérial. Ueno compte son lot de jolis temples. Akihabara est le quartier des gamers, des maids cafés et des salles de jeu démesurées. Shibuya est super “busy” avec ses boutiques, ses restaurants et son célèbre passage piéton. Et Shinjuku et Kabukicho, quartiers chauds et repaires des Yakuzas, nous ont encore montré encore une autre facette de cette ville.

Nikko, le plus beau sanctuaire

Sanctuaire de Nikko
Le sanctuaire de Nikko est richement décoré.

A 3 heures de train de la capitale, le Nikkō Tōshō-gū est un sanctuaire shinto reconnu comme l’un des plus beaux du monde. Il abrite aussi la tombe du premier shogun, Tokugawa Ieyasu, une figure de l’histoire du Japon.

Niché dans les montagnes au Nord de Tokyo, c’est un sanctuaire qui se démarque par ses sculptures détaillées d’animaux et ses couleurs rouges, dorées, vertes et bleues. De nombreux bâtiments méritent le détour comme le pont Shinkyō, le temple Rin-no-ji, le Sanbutsudo, la pagode à cinq niveaux et tout un tas d’autres temples magnifiques.

Hakone, la station thermale

Japon Hakone
Le sanctuaire de Hakone comporte cette superbe fontaine d’ablutions.

Le Japon est un pays à l’activité géo-thermale importante. Et sa culture du onsen rappelle celle des saunas et des bains chauds d’Islande. Hakone est la station géo-thermale la plus connue du pays. Située à l’Ouest de Tokyo, elle est aussi très proche du Mont Fuji.

En plus des bains chauds traditionnels, on peut voir un autre temple connu du Japon, le Hakone-jinja avec son tori semi-immergé qui arbore le Mont Fuji en toile de fond (quand le ciel est dégagé). Vous en apprendrez aussi un peu plus sur l’histoire du Japon en vous arrêtant au Hakone Tokaido Checkpoint, un poste de contrôle militaire reconstitué de l’époque d’Edo (1603-1868).

Kyoto, le musée à ciel ouvert

Kinkaku-ji Kyoto
Le Palais d’Or est un lieu magnifique bien que très fréquenté.

Si vous n’avez pas encore rempli votre quota de temples, rendez-vous à Kyoto. Dans le quartier Gion (le quartier des geishas), on croirait avoir remonté le temps ! Cette partie de la ville semble figée dans le temps et on trouve des sanctuaires, des temples et des pagodes à quasiment tous les coins de rues.

Nous avons adoré le Kinkaku-ji (le temple d’or). Mais le Sanjūsangen-dō, la plus longue structure en bois du monde (110 mètres) qui renferme pas moins de 1001 statues de bois recouvertes de feuille d’or nous a laissés bouche bée. Pour finir, Fushimi Inari-taisha (les 10 000 toris) était un autre incontournable de notre visite de Kyoto. Il y a aussi le parc d’Arashiyama et sa célèbre forêt de bambous qui est intéressante bien que victime de son succès.

Nara, la ville des biches

Nara Japon
Les biches ont la vie dure à Nara.

Nous avons visité Nara en faisant l’aller-retour en train depuis Kyoto en une journée. Parmi les choses à voir à Nara, il y a (vous l’aurez deviné) des temples mais c’est une ville avant tout connue pour ses nombreuses biches qui se baladent en liberté. Elles ne sont plus tellement sauvages puisque tout le monde les nourrit (un peu comme les pigeons en France) et qu’on peut aller les caresser. Nous qui n’aimons pas trop ce genre de pratiques, nous avons apprécié sans plus.

Himeji, le château de Disney en version Japonaise

Himeji Japon
Le château de Himeji, une merveille qui a traversé les siècles sans broncher.

Comme pour Nara, nous avons visité Himeji en une journée en faisant l’aller-retour depuis Kyoto en shinkansen. Le château d’Himeji est un lieu magnifique, tout droit sorti de temps anciens. C’est l’un des mieux conservés de tout le pays et nous avons pris tout notre temps pour le visiter. On peut déambuler dans son domaine et voir les entrailles de cette place forte construite entre 1581 et 1618.

Avant de reprendre le train pour Kyoto, nous en avons profité pour participer à une cérémonie du thé dans le Jardin Koko-en, un domaine attenant au château où l’on peut aussi voir des bassins peuplés de carpes koï.

Kanazawa, la ville des samouraïs

Voyage Japon 3 semaines
Le quartier des geishas à Kanazawa.

Kanazawa est un peu comme une version miniature et moins touristique de Kyoto. Comme toutes les villes du Japon, elle comporte son lot de temples, de jardins et même un château. Le jardin de Kenroku-en est magnifique avec ses arbres parfaitement taillés, ses bassins et ses constructions historiques.

Mais elle est surtout connue pour deux quartiers : le quartier des samouraïs de Nagamachi et le quartier des geishas de Higashi Chaya. Ce sont des lieux qui ont gardé leur esprit d’antan malgré le temps qui passe. On peut encore se promener dans leurs petites ruelles étroites et chercher l’ombre des samouraïs ou des geishas qui ont foulé leurs pavés.

Toyama, la pêche bioluminescente

Pêche Toyama
Les pêcheurs de Toyama remontent des calmars luminescents dans leurs filets.

C’était probablement l’expérience la plus insolite de notre voyage de trois semaines au Japon. Namerikawa, dans la baie de Toyama, est un port de pêche connu pour un événement annuel centenaire : la pêche de calmars bioluminescents. Cette espèce de petit calmar a la faculté de s’illuminer lorsqu’il est agité. A une certaine période de l’année, les calmars lucioles remontent à la surface de l’eau pour se reproduire et c’est là que l’on peut les pêcher.

Cela donne lieu à un spectacle rare : les pêcheurs remontent dans leurs filets de nombreux calmars qui s’illuminent d’un bleu vif éclairant ainsi les eaux obscures. C’est une expérience hors du commun pour un public averti : il faut se lever au milieu de la nuit et personne ne parle anglais. Mais si vous faites l’effort, vous verrez ce qu’encore peu de touristes ont eu la chance de voir.

Kamakura, la station balnéaire de Bouddha

Bouddha de Kamakura
Le Daibutsu, ou Bouddha Géant, est le symbole de Kamakura.

Nous avons ensuite bouclé notre voyage de trois semaines au Japon en revenant dans la région de Tokyo. Nous nous sommes rendus du côté de Kamakura pour voir le temple Kōtoku-in et son Bouddha géant. Une statue monumentale : plus de 13 mètres de haut, près de 10 mètres de large et pesant 121 tonnes.

Le Daibutsu, comme l’appellent les japs’, était initialement en bois mais il a été reconstruit en bronze après avoir été emporté par une tempête. Un bâtiment l’abritait autrefois mais celui-ci a été détruit par les éléments pas moins de quatre fois en 1248, en 1334, en 1369 et en 1498 ! A ce moment-là, les gens en ont eu marre et la statue est depuis exposée aux éléments. Il faut dire qu’elle était entièrement recouverte de feuille d’or mais seules quelques traces sur ces oreilles témoignent désormais de son glorieux passé.

Une belle manière de terminer notre voyage au Japon avant de reprendre l’avion… pour les USA !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page