Le tarsier de Bohol aux Philippines

Philippines Tarsier

Le tarsier des Philippines est le plus petit primate du monde. On peut l’observer sur l’île de Bohol, aussi connue pour ses plages paradisiaques et les célèbres Chocolate Hills.

Ces petites boules de poils toutes mignonnes peuvent tenir dans le creux de la main. Facilement reconnaissables avec leurs grands yeux fixes, ils peuvent tourner la tête sur 180 degrés et sauter sur plusieurs mètres pour chasser leurs proies d’arbre en arbre.

tarsier bohol philippines
Le tarsier ne se trouve qu’aux Philippines.

Les tarsiers sont aujourd’hui en voie d’extinction du fait de l’activité humaine (capture, déforestation…). Extrêmement sensibles au stress, ils peuvent facilement tomber dans la dépression et même, fait rarissime dans le règne animal, se suicider lorsqu’ils sont touchés ou capturés.

Lors de notre séjour à Bohol, nous sommes allés au Philippine Tarsier Sanctuary, une petite structure discrète où l’on peut voir les tarsiers des Philippines tout en préservant leur bien-être autant que possible.

Notre visite du Philippine Tarsier Sanctuary

philippines tarsier sanctuary
Le Philippines Tarsier Sanctuary accueille une dizaine de tarsiers.

Premier bon point pour les tarsiers, ce centre à taille humaine n’est pas trop proche de la route. Une fois garé sur le petit parking, il faut marcher quelques dizaines de mètres jusqu’à l’accueil, les animaux vivent derrière dans une petite forêt à l’écart du bruit. Ici, pas de bus dégueulant des groupes de touristes. Le silence est roi.

L’entrée coûte 60 pesos par personne. Pour ce prix, vous pourrez traverser le domaine où se trouvent les tarsiers en compagnie d’un guide. Il vous laissera les photographier sans flash en veillant à ce qu’on leur laisse de l’espace. Il vous en dira également plus sur ces petits primates à voix basse pour respecter le silence.

tarsier bohol
Les tarsiers ne sont pas plus gros que votre poing.

La visite du Philippine Tarsier Sanctuary dure environ 20 minutes durant lesquelles nous avons vu 5 spécimens.

Nous avons beaucoup apprécié notre visite car on sent que c’est un véritable sanctuaire et pas une grosse machine à fric. C’est clairement la solution à privilégier si vous souhaitez voir les tarsiers de manière responsable.

Tarsier Conservation Area : l’enfer des tarsiers

Le Philippine Tarsier Sanctuary est une adresse plutôt confidentielle en comparaison de la Tarsier Conservation Area. C’est une grosse structure proche de la route principale de Bohol. Nous nous y sommes arrêtés sur la route de notre hôtel pour boire de l’eau de coco fraîche. L’occasion de s’imprégner de l’ambiance du lieu : grand parking, des bus partout, des groupes de touristes bruyants, des boutiques de souvenirs et de t-shirts, mise en scène des tarsiers pour les touristes…

Tarsier Conservation Area
Des bus, des touristes bruyants, beaucoup de passage : un environnement stressant pour les tarsiers.

Un véritable enfer.

On a vraiment eu le sentiment d’être devant une usine destinée à rapporter un max de blé. Difficile de croire que les tarsiers se sentent bien dans un endroit pareil. Notre passage nous a donc confirmé ce que nous avions déjà lu dans les différents avis Google : un lieu à boycotter, tout simplement.

Au final, on se retrouve à se poser les mêmes questions qu’avec les requins baleines. Et comme toujours, nous sommes heureux d’avoir fait le choix éco-responsable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page