Sequoia National Park : se perdre parmi les géants

sequoia national park

Sequoia National Park marquait le premier arrêt nature de notre road trip de 6 semaines aux USA après Los Angeles et San Francisco. C’était aussi le premier parc national que nous visitions.

Il abrite les êtres vivants les plus grands et parmi les plus anciens de la planète : les séquoias qui culminent à près de 100 mètres de haut, pèsent des centaines de tonnes et vivent plusieurs millénaires. Le plus grand de tous atteint 95 mètres et le plus ancien a environ 3200 ans !

Dans cet article, nous vous donnerons toutes les infos et nos conseils pour préparer votre visite du Parc National de Séquoia. Combien de temps faut-il passer sur place ? Où dormir ? Quels sont les points incontournables ? Réponses ci-dessous.

Sequoia National Park en pratique

Generals Highway
La Generals Highway est la route qui traverse le Parc National de Sequoia.

Pour atteindre Sequoia National Park en voiture, comptez 4h30 depuis Los Angeles et 5h depuis San Francisco. Le parc est ouvert toute l’année bien que les chutes de neige entraînent parfois la fermeture de certaines routes (vous aurez peut-être besoin de chaînes). Nous y étions fin avril et avons randonnée dans la neige !

Prévoyez 1 à 2 jours pour visiter les principaux lieux d’intérêt du parc. Nous vous conseillons de dormir à Three Rivers, c’est la ville la plus proche. Nous étions par exemple au River Inn, un petit motel tout à fait correct.

Que voir, que faire dans la Giant Forest ?

De nombreux points sont faciles d’accès avec un parking et ne nécessitent pas d’équipement ou de condition physique particulière. Si vous souhaitez faire de la randonnée, prenez tout de même de bonnes chaussures et des vêtements chauds car le parc se trouve entre 2000 et 2500 mètres d’altitude en moyenne.

Voici l’essentiel de ce que l’on peut voir pendant un séjour dans la Giant Forest :

  • General Grant et Fallen Monarch.
  • General Sherman (l’arbre le plus grand du monde).
  • Sentinel Tree.
  • Four Guardsmen.
  • Tunnel Rock.
  • Auto Log.
  • Tunnel Log.
  • Tharp’s Log.
  • Moro Rock.

Vous pouvez retrouver le trajet que nous avons fait depuis San Francisco et l’emplacement de chaque point d’intérêt en suivant ce lien vers Google Maps. Pour connaître l’état des route et les actualités du parc, rendez-vous sur le site du NPS.

Les merveilles de Sequoia National Park

Le long de Generals Highway

General Grant et Fallen Monarch

Fallen Monarch
Le Fallen Monarch est mort il y a plus d’un siècle pourtant le temps semble ne pas avoir d’emprise sur lui.

Notre premier arrêt en direction de Sequoia National Park s’est fait à Grant Grove. Vous pourrez y voir plusieurs sequoias et notamment le General Grant, l’arbre le plus large du parc (12 mètres). Vous pourrez aussi faire le tour du Fallen Monarch, un sequoia tombé il y a plus d’un siècle. Fun fact, ces arbres résistent au feu et à la moisissure : malgré sa mort et le temps qui passe, le Fallen Monarch n’a donc pas changé d’un poil depuis des décennies.

General Sherman

Sequoia National Park General Sherman
Le General Sherman, l’arbre le plus grand du monde.

Continuez ensuite le long de la sinueuse Generals Highway pour atteindre l’arbre le plus grand du monde : le General Sherman. Voici quelques chiffres qui vont vous donner le tournis : 2200 ans, 1256 tonnes, 84 mètres de hauteur, 31 mètres de circonférence à sa base. Cet arbre est né avant Jules César et Lord Jesus Christ ! Suivez le General Sherman Trailhead pour faire le tour de l’arbre et pour voir le Sequoia Tunnel.

Sentinel Tree

Sentinel Tree Sequoia National Park
Le Sentinel Tree se trouve devant le centre des visiteurs.

Le Sentinel Tree se trouve juste devant le bureau d’information du Sequoia National Park. Bien qu’il soit énorme comme tous les autres sequoias, des panneaux d’information expliquent en quoi il est seulement dans la moyenne des arbres de son espèce. Un arbre de la classe moyenne qui pèse autant que 2 avions de ligne gros-porteurs chargés à bloc…

Four Guardsmen

Four Guardsmen
Les Four Guardsmen scindent la Generals Highway en deux.

La Generals Highway se sépare en 2 voies distinctes aux Four Guardsmen. Ces quatre sequoias très rapprochés ont forcé les constructeurs de la route à faire cela pour passer. On passe ainsi très près de ces géants silencieux et on commence à avoir mal au cou à force de regarder en l’air.

Tunnel Rock

Tunnel Rock
Le rocher de Tunnel Rock se trouve au bord de la Generals Highway, à l’extérieur du parc.

Tunnel Rock est situé en dehors du parc. On le crois en descendant vers Three Rivers. Comme son nom l’indique, c’est un gros rocher qui forme un tunnel dans lequel on peut se promener à pied. Ce point d’intérêt est un peu hors sujet mais il méritait tout de même d’être mentionné.

Le long de Crescent Meadow Road

Auto Log

Auto Log
Un arbre assez grand pour servir de parking : il n’y a que les ricains pour avoir cette idée !

Pour en revenir à nos moutons, il faut prendre la Crescent Meadow Road. Vous y verrez d’abord Auto Log, un sequoia mort assez grand pour garer une voiture dessus. Les ricains adorent faire des choses avec leurs bagnoles. Mais qu’on ait envie de garer une voiture dessus ou pas, cela montre une fois de plus l’immensité de ces arbres hors du commun.

Tunnel Log

Tunnel Log
Tunnel Log est assez large pour faire à peu près n’importe quelle voiture.

En parlant de faire des trucs en voiture, vous verrez ensuite Tunnel Log. C’est un autre sequoia tombé dans lequel nos amis les américains ont cette fois creusé un tunnel pour pouvoir y passer avec leurs caisses. Il se trouve juste un peu plus loin sur la Crescent Meadow Road. La route était fermée aux voitures lors de notre visite donc nous l’avons atteint à pied. Le tunnel est effectivement très large et il est impossible de toucher les deux bords simultanément, même en tendant les bras au maximum.

Tharp’s Log

Tharp's Log
Tharp’s Log est une cabane / bergerie en partie creusée dans un sequoia mort.

Si vous vous sentez l’âme d’explorateurs, vous pouvez quitter Crescent Meadow Road et randonner jusqu’à Tharp’s Log. C’est une ancienne cabane / bergerie creusée dans un sequoia mort. Un bel endroit pour un pique-nique mais il faudra faire très attention à votre nourriture et surtout ne rien laisser trainer pour ne pas attirer les ours.

Moro Rock

Moro Rock
Il paraît qu’il y a une vue panoramique au sommet de Moro Rock mais on peut pas vous le promettre.

Enfin, si vous avez encore un peu d’énergie, randonnez jusqu’au sommet de Moro Rock. Un monolithe vertigineux qui offre une vue magnifique sur l’ensemble de la région. Mais ça, c’est uniquement quand il fait beau parce qu’en plein brouillard, on n’y voit que dalle (c’est l’expérience qui parle). C’est donc à faire par beau temps uniquement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page