Observation des macareux moines en Islande

Macareux moine, puffin, Borgarfjörður Eystri, Islande

Le macareux moine, ou puffin, est emblématique de l’Islande. Ce petit oiseau qui fait une trentaine de centimètres de haut à l’âge adulte peut vivre jusqu’à environ 30 ans. Avec sa petite taille, son bec coloré et sa démarche maladroite, on comprend vite pourquoi le macareux moine a autant de succès. La population est estimée entre 2 et 3 millions d’individus et est surveillée de près car potentiellement menacée par le réchauffement climatique et la surpêche.

Il existe plusieurs spots pour observer les macareux moines : les Îles Vestmann, les côtes de Vík í Mýrdal, les falaises de Dyrhólaey et le lieu que nous avons choisi, Borgarfjörður Eystri, situé dans l’Est du pays.

Nous avons passé pas moins de 4 heures à les observer pendant notre road trip en Islande. C’était l’une de nos meilleures expériences dans le pays et on ne peut que vous recommander de la faire aussi. On observe les oiseaux facilement et l’endroit est très bien aménagé pour les admirer sans les déranger.

Meilleure période pour voir les macareux d’Islande

Macareux moine, Borgarfjörður Eystri, Islande
Un macareux moine, ou puffin, dans la colonie de Borgarfjörður Eystri.

La meilleure période pour observer les macareux moines en Islande s’étend de fin avril à août. Le meilleur moment d’après nous est entre fin juin et début juillet précisément.

Les premiers macareux moines arrivent généralement pendant la deuxième semaine d’avril et la majorité des couples sont réunis à la fin du mois. Car les macareux moines choisissent un partenaire pour toute leur vie. Les couples se séparent pendant l’hiver et se reforment chaque année, pendant le printemps, pour se reproduire.

Une fois réunis, les couples de puffins passent plus de temps à terre. Ils retrouvent leurs terriers et s’occupent de les nettoyer avant de se reproduire. La ponte des œufs a lieu à la mi-mai et les petits naissent fin juin, début juillet. Les adultes se relaient jusqu’à la mi-août pour surveiller et nourrir leurs petits. C’est là qu’on peut les voir s’envoler puis revenir avec le bec débordant de poissons.

Observer les macareux à Borgarfjörður Eystri

Route 94 vers Borgarfjörður Eystri, Islande
La route 94 vers Borgarfjörður Eystri offre de jolis panoramas.

Pour vous rendre à Borgarfjörður Eystri et jusqu’au port de Hafnarhólmi, vous partirez vraisemblablement d’Egilsstaðir. Le trajet dure un peu plus d’une heure. Depuis Egilsstaðir, il faut prendre la route 94 qui file droit vers le Nord. Peu après avoir quitté la ville, vous arriverez vite à cours de bitume pour continuer sur une piste en terre, praticable avec une voiture classique. Nous étions tout de même bien contents d’avoir notre fringuant Dacia Duster pour filer sans souci sur cette superbe route.

La route continue vers le Nord en longeant un fleuve pendant plusieurs kilomètres jusqu’à atteindre son embouchure. Là vous retrouverez une section bitumée déviant vers l’Est en longues lignes droites. La section en bitume prend fin lorsque la route atteint le pied d’une montagne qu’elle gravit en lacet. Vous allez arriver jusqu’à un col qui offre une vue imprenable sur la vallée derrière vous et le fleuve qui se jette dans la mer de Norvège en un joli camaïeu de couleurs. Pour plus de commodité, retrouvez ce trajet sur Google Maps.

Route 94 vers Borgarfjörður Eystri, Islande
Vue sur le fleuve qui se jette dans la mer de Norvège, sur la route 94 vers Borgarfjörður Eystri.

La route redescend ensuite vers la mer en offrant un magnifique panorama sur les montagnes face à vous. Laissez le village de Njardhvik sur votre gauche et suivez la route qui continue en une série de virages entre terre et mer. Elle contourne la montagne jusqu’à retrouver le bitume, juste avant le village de Borgarfjörður Eystri. En traversant le village, vous croiserez une jolie maison typiquement islandaise, avec ses façades rouge brique et l’herbe qui semble vouloir l’engloutir.

Les macareux moines se trouvent tout au bout de la route, après Borgarfjörður Eystri, au niveau du petit port de pêche de Hafnarhólmi. C’est le bout de la route, le bout du monde, et il ne reste plus qu’à se garer sur le parking. La colonie de macareux moines vous attend, au bout du quai, à 2 minutes de marche.

La rencontre avec les macareux moines d’Islande

Macareux moine, Borgarfjörður Eystri, Islande
On peut observer les macareux moines de très près à Borgarfjörður Eystri.

Et là, vous y êtes. La colonie se trouve devant vous et les macareux moines sont partout : sur la terre, dans les airs et dans l’eau. Ils ne sont pas seuls puisque de nombreuses mouettes cohabitent au même endroit pour élever leurs petits. Ce sont d’ailleurs elles qui font le plus de bruit ! Lors de notre passage, nous avons aussi pu voir quelques eiders, bien plus discrets que leurs voisins.

Les macareux moines se trouvent au sommet de petites buttes qui s’élèvent au-dessus de l’eau. Leurs terriers sont là, cachés par les hautes herbes. Les mouettes nichent quant à elles à flanc de falaise. Des escaliers et plateformes permettent de cheminer dans la colonie sans déranger leurs habitants.

Macareux moine, Borgarfjörður Eystri, Islande
Les macareux moines volent au rythme de 300 battements d’ailes par minute.

On peut les voir de très, très près. Ils volent tout autour en un ballet incessant, parfois en rase-motte, en faisant un bruit d’hélicoptère (300 battements d’ailes par minute). Rien que de les voir décoller est un grand moment en soi : certains y arrivent mieux que d’autres !

C’est vraiment génial de pouvoir observer les macareux moines dans leur milieu naturel. On a adoré admirer leur bec si coloré et écouter leur chant qui rappelle le son d’un ventre qui gargouille en bien plus joli. Désolé, je n’arriverais pas à mieux vous le décrire ! Leur atterrissage est aussi épique que le décollage, certains ayant souvent le bec débordant de poisson frais.

Macareux moine, Borgarfjörður Eystri, Islande
A Borgarfjörður Eystri, vous pourrez observer les macareux moines sous toutes les coutures.

Admirer les macareux moines… et le fjord

Borgarfjörður Eystri, Islande
On a le sentiment d’être arrivé au bout du monde, une fois à la colonie de macareux moines de Borgarfjörður Eystri.

La colonie de macareux moines de Borgarfjörður Eystri est vraiment un superbe endroit. En plus de voir les puffins voler, plonger, nager et nourrir leurs petits, le fjord est en lui-même mérite le détour. Nous avons eu la chance d’avoir une journée très ensoleillée (la plus belle de notre voyage) et de pouvoir profiter du paysage à loisirs. Ce sera probablement le coup de soleil le plus septentrional que je me serai pris de toute ma vie !

On a un véritable sentiment de bout du monde à Hafnarhólmi. Il n’y a plus de route et face à nous il n’y a rien de plus que la mer. Les macareux moines volent tout autour de nous. Les mouettes caquètent sans arrêt et les bateaux de pêche à quai patientent jusqu’à leur prochaine sortie… Au loin, l’eau prend une teinte bleu profond et l’herbe des collines de Borgarfjörður Eystri arbore un vert tirant un peu vers le jaune. Enfin, les montagnes aux monts enneigés finissent de parfaire ce tableau.

Cette journée était clairement l’une des plus belles de notre road trip en Islande. Les macareux moines de Borgarfjörður Eystri méritent le détour et c’est avec un sourire jusqu’aux oreilles que vous en partirez. Nous espérons qu’il en sera de même pour vous… Si vous souhaitez connaître d’autres lieux d’observation des macareux moines, rendez-vous sur Guide To Iceland.

1 réflexion sur “Observation des macareux moines en Islande”

  1. Ping : J26 – En Islande à moto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page