Hobbiton en Nouvelle Zélande : du rêve à la réalité

Hobbiton Nouvelle Zélande

“Dans un trou vivait un Hobbit”. De cette première phrase écrite par Tolkien aux blockbusters de Peter Jackson, tout n’était d’abord que fiction et imaginaire. Jusqu’à ce que dans les années 2000, après le tournage des trilogies du Seigneur des Anneaux et du Hobbit, Hobbiton en Nouvelle Zélande soit ouvert au public et offre une expérience bien réelle à tous les fans de cet univers.

Le Hobbiton Movie Set, situé à côté de Matamata sur l’île du Nord, est aujourd’hui un parc d’attraction qui attire des millions de visiteurs. Tarifs, conseils, avis : on vous raconte notre expérience dans le village des hobbits en Nouvelle Zélande.

SPOILER ALERT : on a kiffé.

Hobbiton en Nouvelle Zélande en pratique

Moulin de Hobbiton
Le moulin à eau à côté duquel passent Gandalf et Frodon en calèche dans La Communauté de l’Anneau.

Voici les infos importantes à savoir avant de visiter Hobbiton en Nouvelle Zélande :

  • Tarifs :
    • $89 par adulte (17 ans et plus).
    • $44 pour les jeunes (9 à 17 ans).
    • Gratuit pour les moins de 9 ans.
  • Déroulé :
    • Départ en bus depuis le parking.
    • Visite guidée en groupes à travers le plateau de tournage.
    • Dégustation d’une chopine à l’auberge le Dragon Vert.
    • Retour au parking.
  • Durée : 2h.
  • Emplacement : vers Google Maps.
  • Site officiel : Hobbiton Movie Set.
  • Notre conseil : toute la visite se faisant en extérieur, allez-y par beau temps si possible. L’heure importe peu à notre avis bien que l’éclairage soit généralement meilleur en début et en fin de journée pour faire de belles photos.

Nous vous déconseillons d’y aller si vous n’avez pas d’affinité avec le monde de Tolkien et encore moins si vous n’avez pas vu les films. Incroyable mais vrai, de nombreux visiteurs viennent à Hobbiton sans même connaître l’œuvre de Peter Jackson.

L’histoire du Hobbiton Movie Set

Trou de hobbit
Les trous de hobbits sont bien entretenus pour donner l’illusion qu’ils sont habités.

C’est en 1998 que Peter Jackson commence à préparer la trilogie du Seigneur des Anneaux.

Pour créer Hobbiton (Hobbitebourg en français), il trouve l’endroit parfait au cœur d’un immense domaine de pâturages. Le lieu ressemblant trait pour trait aux descriptions faites par Tolkien dans ses romans est ainsi devenu Cul-de-Sac, la maison de Bilbon et Frodon. Des mois de travail plus tard, le village de Hobbiton avait vu le jour dans le plus grand secret avec l’aide de l’armée néozélandaise.

Le plateau fut en grande partie détruit après le tournage. Ce qui n’a pas empêché les premières visites guidées d’avoir lieu en 2002, quelques semaines après la sortie de La Communauté de l’Anneau.

Mais il faudra attendre 2009 et la fin du tournage de la trilogie du Hobbit pour que le plateau retrouve toute sa superbe. Cette fois, rien ne fut détruit après le tournage pour offrir la meilleure expérience possible au public. L’auberge du Dragon Vert, inaugurée en 2012, est le dernier bâtiment a avoir été construit.

Notre visite de Hobbiton

Hobbiton Nouvelle Zélande
La maison de Bilbon avec sa porte entrouverte.

Nous avons grandi en regardant ces films et la visite du lieu de tournage était pour nous un moment magique. Les équipes du parc font tout pour donner vie à l’endroit. Ils entretiennent les façades des maisons, produisent de véritables légumes au jardin potager, font fumer les cheminées… Une équipe de techniciens travaille sur place à l’année pour tout entretenir.

Pancartes
Le détail est poussé très loin pour donner de la vie à l’endroit.

Le souci du détail est poussé à son paroxysme quand on se trouve devant la maison de Bilbon et Frodon. La porte entrouverte, la pipe négligemment posée sur le banc de bois, comme si Bilbon venait de se réfugier à l’intérieur. On passe ensuite devant la maison de Sam, puis l’Arbre de la Fête, on franchit le petit pont de pierre avant de terminer la visite au Dragon Vert.

Ce qui rend le Hobbiton Movie Set si particulier, c’est que ce n’est pas du carton pâte comme dans d’autres studios de tournage. C’est du bois, du verre, de la pierre… La verdure entoure le plateau sans aucune construction moderne en vue. Et ça ne rend l’endroit que plus crédible et saisissant.

Sans surprise, nous avons eu le plus grand mal à partir. Nous sommes fans tous les deux de cette histoire et notre rêve est devenu réalité. C’était l’un des meilleurs moments de notre road trip en Nouvelle Zélande.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page