Les cerfs de Nara au Japon

Nara cerfs sika

Il existe au Japon un lieu assez insolite où des cerfs et des biches se promènent en totale liberté : Nara. La légende raconte que le dieu Takemikazuchi serait venu à Nara sur le dos d’un cerf blanc. Et que depuis ce jour, les cerfs Sika de Nara seraient sacrés.

Nara, ancienne capitale du Japon, se trouve à 1h de train de Kyoto. Le Parc de Nara est à environ 20 minutes de marche de la gare. Il s’étend sur plus de 500 hectares (600 si on comprend les temples et sanctuaires) et on peut y passer toute une journée sans problème.

Voir les biches et cerfs de Nara

Cerf biche Nara
Un cerf de Nara à l’affût de sa prochaine friandise.
Nara Japon
Les biches ont la vie dure à Nara.

Les cerfs et les biches se déplacent librement dans cet espace arboré, traversant parfois la route comme des piétons ordinaires. C’est un spectacle curieux et insolite mais on peut se demander si cette cohabitation est une bonne chose. Après tout, ce sont des animaux sauvages qui restent imprévisibles. Et peut-être que de les nourrir ne participe pas à leur bien-être…

Pavillon Ukimi-do Nara
Le joli pavillon d’Ukimi-do et l’étang de Sagiike.

Quand bien même, nous avons passé une belle journée dans ce parc. Notre endroit préféré : l’étang de Sagiike et l’Ukimi-do. Ce petit pavillon sur pilotis entouré d’eau et de cerisiers en fleurs est un endroit magnifique. Allez-y au printemps !

Les temples de Nara

Kasuga-taisha
L’allée qui mène au sanctuaire de Kasuga-taisha.

Mais le parc de Nara (Narakōen) abrite aussi de nombreux temples et sanctuaires. Parmi les plus connus, le Tōdai-ji : la plus grande structure en bois du monde qui abrite un Daibustu (“Grand Bouddha”) de 16 mètres de hauteur. Il existe aussi le Kōfuku-ji avec son grand hall et sa pagode. Enfin, le Kasuga-taisha, caché dans la forêt à l’extrémité Est mérite aussi le détour.

Kasuga-taisha
Le sanctuaire de Kasuga-taisha dispose d’innombrables lanternes.
Nara Kasuga-taisha
Il y en a pour tous les goûts.

Le Kasuga-taisha est notre préféré. Pour l’atteindre, il faut parcourir une longue allée arborée comportant des centaines de grandes lanternes de pierre. Et l’intérieur du sanctuaire n’est pas en reste puisqu’il comporte encore plus de lanternes, cette-fois suspendues à intervalles réguliers.

Après cette belle journée, nous reprenions déjà le train pour rentrer à Kyoto : le lendemain, nous visitions le somptueux château d’Himeji.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page