Cercueils de Sagada : pourquoi on a détesté

Cercueils suspendus Sagada

Les cercueils suspendus de Sagada font partie des 3 principales raisons de visiter le Nord des Philippines avec Banaue et Batad.

Ce petit village de 12000 habitants perdu dans les montagnes est l’un des derniers à perpétrer cette coutume d’accrocher les défunts à flanc de falaise plutôt que de les enterrer. Ce rite funéraire date de plusieurs siècles mais il tend à disparaître avec la domination du christianisme. Seuls les plus anciens du village pratiquent encore cette coutume.

La tradition des cercueils suspendus de Sagada

Après le décès, la personne est enveloppée dans un grand tissu avant d’être positionnée sur une chaise en bois. On enfume le corps du défunt avec un mélange d’herbes pour éviter les mauvaises odeurs puis on l’installe à l’entrée de sa maison. Durant quelques jours, les membres de la famille et du village peuvent ainsi venir faire leurs adieux à la personne décédée.

Ensuite, on dépose le mort dans un cercueil qu’il aura lui-même confectionné. Certains cercueils sont assez petits car les corps y sont en position fœtale mais les plus récents tendent à s’allonger pour ne plus abîmer la dépouille. Les cercueils sont ensuite déposés dans l’une des cavernes de la région ou alors installés sur des grands pieux enfoncés dans les falaises qui entourent Sagada. Parfois, on y accroche aussi la chaise sur laquelle le défunt était installé après sa mort.

cercueils sagada
Certaines cavernes autour de Sagada abritent des dizaines de cercueils.

Les raisons de cette pratique sont un peu obscures. Certains disent que c’est pour que les défunts soient au plus près du soleil et à l’air libre. D’autres disent que c’était pour les rendre inaccessibles aux chasseurs de têtes ou aux chiens. Même si les empiler dans des grottes n’est pas la meilleure solution pour éviter ça à notre avis.

Visite des cercueils suspendus

Il existe beaucoup d’options de balades et randonnées différentes pour visiter les alentours de Sagada. Nous avons choisi de faire la visite des cercueils suspendus de Sagada par le trajet dénommé “Echo Valley Hanging Coffins” qui dure 1h15 environ.

Ça commence à l’église du village, passe par le cimetière Campo Santo puis l’Echo Valley, où se trouvent les fameux cercueils. Le chemin passe ensuite par une caverne dans laquelle coule une rivière souterraine. La visite se termine par les Bokong Falls, une petite cascade située au Nord du village. Pour pouvez retrouver le tracé en suivant ce lien vers Google Maps mais ne tenez pas compte du trajet proposé par Google, il est complètement perdu ! 🙂

Cercueils suspendus Sagada
Les célèbres cercueils suspendus de Sagada.

Les cercueils de Sagada se trouvent donc dans l’Echo Valley. Le chemin passe près de plusieurs cavernes dans lesquelles sont empilés parfois plusieurs dizaines de cercueils dans un état de décomposition plus ou moins avancé. Vous en verrez aussi quelques-uns placés très hauts sur les falaises.

cercueils falaise sagada
Les cercueils sont parfois suspendus très haut sur les falaises.

La meilleure vue est bien entendue celle que l’on voit dans tous les guides et sur tous les blogs traitant du sujet : cette grande paroi de roche calcaire sur laquelle sont accrochés 18 cercueils aux couleurs et tailles bien différentes. Vous verrez ça vers le début de la visite.

rivière souterraine
Le trajet de la visite passe par une rivière souterraine.

La balade continue en s’enfonçant dans la vallée jusqu’à une grande caverne d’où s’écoule une rivière. On la traverse pour en ressortir de l’autre côté. La visite se termine en remontant la rivière jusqu’aux Bokong Falls. De là, il faut rejoindre la route et revenir jusqu’au village.

Pourquoi Nous avons détesté notre visite

Notre visite de Sagada et des cercueils suspendus n’a pas été, comme qui dirait, une bonne expérience. Mathilde et moi sommes d’accord pour dire que c’était même le pire endroit que nous ayons visité durant notre tour du monde ! Entre les fausses promesses de certains locaux, les “guides” qui n’en étaient pas vraiment, les chiens errants peu amicaux qui nous suivaient la nuit et le cochon égorgé chaque matin sous notre fenêtre… ce n’était pas une partie de plaisir.

La galère pour atteindre Sagada

En réalité, ça a commencé bien avant d’atteindre le village. Nous étions à Banaue et venions de visiter les sublimes rizières en terrasses de Batad. Notre guide à Banaue nous avait assuré qu’un jeepney faisait la connexion avec Sagada (nous lui avions demandé 3 fois). Première mauvaise surprise le jour du départ : pas de jeepney mais un van privé beaucoup plus cher que prévu qui ne nous emmenait que jusqu’à Bontoc… Avec quelques autres touristes, nous nous étions tous bien fait berner.

Excédés mais n’ayant pas le choix, nous avons accepté de payer plus cher pour être déposés à Bontoc où nous avons pris un jeepney jusqu’à Sagada.

Sachant qu’il faut déjà faire 9 heures de bus pour atteindre Banaue depuis Manille, puis encore environ 3 heures de Banaue à Sagada : ça commence à faire beaucoup. Quand le chauffeur du jeepney est en plus venu nous réclamer les sous de la course d’un air suspicieux avant même que nous ayons récupéré nos bagages, comme si nous allions partir en courant sans payer, nous commencions sérieusement à en avoir marre !

Notre “guide” vers les cercueils suspendus

Deuxième chose qui nous a déplu pendant notre visite : pour voir quoi que ce soit, il faut payer. C’est vrai pour Sagada mais aussi pour Banaue et Batad. En descendant du bus, on nous demande déjà de payer en passant par l’office de tourisme juste parce que nous sommes des touristes. Ensuite il faut payer encore pour avoir un guide vers les cercueils suspendus. Interdiction d’y aller seuls.

Sur le principe, on comprend : ça fait marcher l’économie locale et ça permet d’éviter les dégradations. Pas de souci. Mais on s’attend aussi à ce que le guide nous apprenne des choses sur les lieux, qu’on puisse comprendre ces rites si particuliers. Bref, avoir quelque chose à raconter en rentrant à la maison.

Pas de bol pour nous : notre guide ne parlait pas beaucoup. Il ne savait pas grand chose non plus sur les cercueils. D’une certaine manière, on a donc payé pour qu’il garde un œil sur nous… Parce que nous aurions trouvé le chemin tous seuls sans problème.

Le réveil façon cochon égorgé de notre hôtel

Enfin, la dernière chose qui nous a déplu durant notre visite de Sagada : notre hôtel. Nous avions pris deux nuits au Rocky Valley Inn and Café. L’hôtel en soi est très bien pour les standards philippins et notre chambre était correcte.

Ce qui était moins cool en revanche, c’est le voisin. Probablement boucher, il tuait un cochon chaque matin à 5h juste sous notre fenêtre. On vous passe les détails, mais ça pousse des cris affreux et ça dure longtemps. Pas facile de se rendormir après ça. Comme pour notre guide vers les cercueils suspendus, c’est la faute à pas de chance et vous n’aurez certainement pas à endurer ça si vous choisissez un autre hôtel.

Notre avis sur les cercueils de Sagada

Alors, est-ce que ça valait le coup ? D’après nous : non. Ce que nous avons vu de plus impressionnant, c’est cette fameuse vue des cercueils. Mais ça ne mérite pas d’endurer un trajet de 9h de bus avec un chauffeur qui joue à Fast and Furious, 3h de van puis de jeepney, puis de payer pour une balade d’une heure sans apprendre grand chose.

Il est clair que nous n’avons pas eu de chance avec le guide ou l’hôtel, choses qui ne sont pas propres aux cercueils. En y allant, vous vivrez peut-être une expérience bien plus plaisante mais si votre temps est compté, limitez-vous à Batad lorsque vous visiterez le Nord des Philippines. C’est clairement la plus belle chose à voir dans la région.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page